Numérisation des microfilms du Château de Fontainebleau

Châteaux et bâtiments du roi, XVIIè et XVIIIè siècle

Châteaux et bâtiments du roi, XVIIè et XVIIIè siècle (ouvrage des Archives nationales)

 

Pour le Centre de ressources scientifiques du Château de Fontainebleau, nous avons numérisé six microfilms de 35 mm.

 

 

 

 

Le microfilm est un support de stockage analogique reproduisant des documents physiques, tel des pages de livres ou de périodiques.
L’avantage de la conservation de documents sur microfilm noir et blanc est sa grande stabilité dans le temps. Il peut se conserver, dans des conditions favorables de températures et d’humidité, plusieurs centaines d’années.

Cependant, la consultation de microfilms est contraignante. Elle nécessite un matériel spécifique.
Nous proposons aux archives, bibliothèques et musées de numériser leurs collections de microfilms afin d’obtenir des fichiers numériques consultables sur n’importe quel poste informatique.

Le Centre de ressources scientifiques (CRES) du Château de Fontainebleau conserve la mémoire de l’activité de l’établissement et apporte un soutien à la recherche à travers la gestion et le traitement des archives sous toutes leurs formes.
Les microfilms qui nous ont été confiés par le CRES contiennent des documents sur le château et ses bâtiments royaux, ses ameublements mais également sur la topographie de la Seine et Marne. Une bobine de microfilms concerne plus spécifiquement Napoléon et la famille impériale.

Les documents ont été microfilmés à partir de documents conservés à la Bibliothèque nationale de France et aux Archives nationales.

Ordonnance royale

Ordonnance royale (ouvrage des Archives nationales)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le microfilm, la plupart du temps en noir et blanc, est un support davantage adapté aux textes. Ceux conservés au CRES étant composés de nombreuses iconographies ; leur numérisation aurait été plus qualitative si elle avait été effectuée à partir de l’ouvrage original. Mais quand celui-ci n’est plus accessible, les microfilms restent une ressource documentaire de grande valeur. Le résultat est sans doute moins esthétique, mais l’essentiel est de faire perdurer la mémoire d’un lieu patrimonial.

En plus d’offrir au CRES un nouveau support de conservation des documents, les fichiers images obtenus faciliteront leur consultation et leur exploitation.

 

 

This entry was posted in Microfilms, Numérisation and tagged , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>