Le dos numérique : une qualité de numérisation de plus en plus appréciée au sein des collections patrimoniales

 

A l’instar de la BnF, les Archives nationales s’équipent de dos numériques pour la numérisation de leurs documents originaux.
Azentis est la première entreprise de numérisation patrimoniale à avoir préconisé l’utilisation de dos numérique pour la numérisation de documents originaux. Utilisé par des artistes de renom comme Raymond Depardon, ce dispositif assure une capture numérique de qualité patrimoniale.

Le dos numérique, placé dans un appareil photo moyen format, enregistre directement les images dans un ordinateur auquel il est raccordé. Son utilisation nécessite un environnement de studio photographique ainsi qu’un personnel très hautement qualifié en prise de vue et manipulation de documents anciens.

Le nouveau centre des Archives nationales, situé à Pierrefitte-sur-Seine est destiné à conserver et à permettre la communication des archives des administrations centrales de l’Etat depuis la révolution française. Le nouvel édifice accueille, notamment un atelier photographique au sein du département de la conservation. Prochainement, il sera équipé de plusieurs dos numériques pour la numérisation des fonds. Les Archives nationales apprécient la portabilité, la qualité de fabrication, la fiabilité ainsi que la précision mécanique et optique du dos numérique. C’est un des seuls équipements, actuellement sur le marché, à restituer très fidèlement les couleurs et les détails les plus fins des documents produits.
Par ailleurs, la multiplicité des objectifs proposés permettent de numériser une large variété et formats de documents. Ils apportent aux images une qualité incontestable (excellentes netteté et homogénéité sur toute la surface, du centre au bord de l’image) et satisfont les exigences liées à la reproduction des documents.

Le dos numérique est l’outil idéal pour la numérisation de tout type de documents, et surtout des ouvrages précieux et fragiles. Le dispositif est ainsi fait qu’il n’y a aucun contact avec le document original. La résolution étant très importante, les détails de petits motifs ou enluminures ressortent avec une qualité incomparable et il est alors possible d’exploiter au maximum les capacités de l’image (agrandissement, édition…).
Face aux scanners de livres classiques et au vu de tous les avantages énumérés, le dos numérique est, aujourd’hui et pour l’avenir, LA solution innovante en matière de numérisation patrimoniale.

Sources images : http://phaseone.prophot.com

This entry was posted in Numérisation, Photographie, Technique and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.