Parchemin datant de 1494-1497

Les Archives municipales de Tours et d’Amboise, en partenariat avec l’Université de Tours, participent au projet CorMéCoULi pour la numérisation de registres comptables médiévaux à des fins de mise à disposition du public et de valorisation de la recherche.

 

 

 

Le projet CorMéCoULi entend faire connaître et valoriser un patrimoine régional méconnu : les comptabilités médiévales des villes ligériennes (Orléans, Tours, Amboise) conservées en Région Centre-Val de Loire, pour les années 1350-1500. Ces pièces exceptionnelles, suscitées par la volonté des rois et des princes de la maison des Valois de contrôler l’activité financière des communautés auxquelles ils avaient accordé leur confiance, constituent un outil remarquable d’analyse de la genèse de l’État moderne en Europe. Les travaux de recherches visent à éclairer sur la genèse et les caractéristiques de ces documents, à comprendre le rôle et l’origine du personnel comptable, des pratiques comptables et du maniement des monnaies.

Le projet vise à numériser ces pièces comptables, les analyser et produire une base de données destinée à faciliter leur consultation, grâce au travail collectif des équipes d’archivistes municipaux et des laboratoires rattachés aux deux universités régionales.

Ce projet a vocation à participer au consortium COSME, dédié aux approches numériques multiples des « Sources médiévales« , rattaché au TGIR Huma-Num du CNRS, et à donner à ces comptabilités régionales une visibilité internationale.

Azentis a numérisé un ensemble de plus d’une cinquantaine de registres et de parchemins, sous forme de rouleaux, composés de pièces annexes de comptabilité : quittances, mandatements… Ces documents ont des dates de création comprises entre 1356 et 1501.

Habitués à la manipulation de documents très anciens, nous avons adapté notre méthode d’acquisition d’images numériques à la typologie des documents. Le niveau de détail est tel qu’il est possible d’observer la texture des parchemins avec précision.

 

Parchemin datant de 1488 – 1490

 

 

 

 

 

 

 

Sources : Laboratoire IRAMAT CEB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *