Livret du Salon de 1852, 75ème exposition des ouvrages des artistes vivants.

Pour un grand musée parisien, Azentis a numérisé quelques uns des livrets des Salons de peinture et sculpture de l’Académie des Beaux arts. L’objectif était d’alimenter la « Base Salons », une base de données documentaire dédiée aux Salons des XIXème et XXème siècles.

Le service de la conservation du musée dispose de fonds documentaires de référence sur la création artistique de 1848 à 1914.
Ainsi dans le but de diffuser plus largement des outils à destination des chercheurs, le musée coordonne depuis 2006, un projet de recherche « Salons et expositions de groupes de 1873 à 1914 ». Par ailleurs, cette base de données élaborée à partir des catalogues de Salons dits « livrets », a pour ambition d’indexer l’ensemble des œuvres et les artistes qui ont participé aux Salons Parisiens, de région, ainsi qu’aux principales expositions de groupes.
Au total, cette base compte à ce jour 164 778 notices et 82 267 exposants.

De plus, au cours de ces Salons annuels étaient exposés des artistes agréées par l’Académie des beaux-arts. C’est pourquoi un livret présentant les différentes œuvres exposées était publié chaque année. Parmi les livrets numérisés par Azentis, on compte ceux des expositions de 1852, 1859, 1866, 1867, 1868 et 1874.

Ci-dessous quelques exemples d’œuvres répertoriées dans ces livrets :

 

Gustave Courbet, Les demoiselles du village

 
 
 
 
 
 
 

Salon de 1852, 75ème exposition des ouvrages des artistes vivants

 
 
 
 

Eugène Delacroix, Rebecca enlevée par le Templier pendant le sac du château de Frondebœuf

 
 
 
 
 

Salon de 1859

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Alfred Sisley, Femmes allant au bois

 
 
 
 
 

Salon de 1866, 84ème exposition officielle

 
 
 
 
 

Puvis de Chavannes, Le sommeil

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Salon de 1867, 83ème exposition officielle

 
 
 
 
 
 

Jean-Léon Gérôme, L’Éminence grise

Salon de 1874, 91ème exposition officielle

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une fois la numérisation achevée, Azentis a procédé à un traitement OCR des fichiers. Ainsi tous les caractères typographiques des fichiers images sont reconnus, permettant ainsi la recherche de mots dans le texte.

 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *