Robert Badinter, manuscrit du Discours sur l’abolition de la peine de mort

La version manuscrite autographe du Discours sur l’abolition de la peine de mort prononcé par le garde des Sceaux, Robert Badinter, à l’Assemblée nationale le 17 septembre 1981 a été numérisée dans les ateliers d’Azentis. Les images réalisées sont  consultables en ligne dans Gallica.


 
 
 
 

« En fait, ceux qui croient à la valeur dissuasive de la peine de mort méconnaissent la vérité humaine. La passion criminelle n’est pas plus arrêtée par la peur de la mort que d’autres passions ne le sont qui, celles-là, sont nobles. »
Robert Badinter a fait don du manuscrit au Département des manuscrits de la BnF en novembre 2006 et a aimablement consenti à sa numérisation et à sa diffusion. Les images sur Gallica sont visibles dans leur version de consultation.
Le manuscrit du Discours sur l’abolition de la peine de mort rejoint un riche corpus documentaire qui témoigne de ce combat à travers les siècles. Composé notamment des débats parlementaires de la Troisième République, numérisés grâce au partenariat noué avec les Bibliothèques de l’Assemblée nationale et du Sénat, cet ensemble documentaire éclaire la lecture des débats relatifs à la loi du 9 octobre 1981 portant abolition de la peine de mort.

Sources : Extraits du texte de Claire Bonello et Cécile de Becdelièvre – département de la Coopération publié sur le blog de Gallica.