Depuis mai 2012, Azentis numérise la collection de monnaies grecques du département des Monnaies, médailles et antiques. Au total, cette entreprise exceptionnelle concerne 120 000 monnaies frappées par les cités et les rois du monde grec, du VIIème siècle avant J.-C. jusque sous l’empire romain (IIIème siècle ap. J.-C.). Plus de 75 000 pièces sont déjà visibles sur Gallica.

La collection de monnaies grecques de la BnF trouve son origine dans les collections royales. A partir du règne de Louis XIV, elle bénéficie d’une politique systématique d’enrichissement. En 1776, l’acquisition des quelques 33 500 monnaies de Joseph Pellerin, un collectionneur averti, représente une des plus importantes extensions du fonds. De plus, en 1862, le legs du duc de Luynes dote la BnF d’un ensemble d’une qualité et d’une rareté exceptionnelles. L’abondance d’exemplaires rares ou uniques est l’une des caractéristiques de la collection. Ils font l’objet d’une politique active de prêts pour les expositions.
La collection de la BnF sera complètement disponible en ligne fin 2013. Cette numérisation se fait à un rythme soutenu de 20 000 images par mois.
Azentis a installé, sur place, dans le département des Monnaies, Médailles et Antiques un atelier de numérisation.

Pour ce projet, nous avons installé deux postes sur mesure, adapté à la numérisation en haute définition d’objets en métal de petite taille. Le but étant de mettre en valeur les reliefs des pièces de monnaies, le brillant du métal et tous les détails présents avec une maîtrise parfaite des ombres portées. Une fois le dispositif de numérisation mis en place, nos photographes travaillent avec la même rigueur et le même savoir-faire que pour les documents papiers.

La richesse du répertoire iconographique grec est déjà illustrée par les premiers versements : représentations des dieux, de la faune, de la flore, des objets de la vie quotidienne, portraits de rois et d’empereurs, temples et éléments d’architecture sont quelques-uns des thèmes les plus fréquents. Au-delà des spécialistes de la monnaie et des historiens, ces images offrent à tous une ouverture sur les civilisations de la Méditerranée et du Levant dans l’Antiquité.

Sources : extraits du texte publié sur le blog de Gallica de Frédérique Duyrat, Conservatrice au Département des Monnaies, Médailles et Antiques.