Portraits de géographes et voyageurs

Jules Verne, Th. Truchelut & Valkman, 1883

 

Les fonds que nous numérisons pour la BnF sont de différentes natures. Nous avons tout au long de l’année 2012 traité les collections photographiques de la Société de géographie déposées au Département des Cartes et Plans de la BnF. Parmi elles se trouve une importante collection de portraits de géographes et de voyageurs, visibles aujourd’hui sur Gallica. Ces documents ont été numérisés avec nos dos numériques pour une qualité d’image optimale.

En 1875, la Société de géographie est sollicitée pour organiser au Palais des Tuileries le second Congrès international des sciences géographiques.
Pour la couverture de l’événement, la Société de géographie s’assure les services d’un photographe, Alexandre Quinet qui doit constituer un album du congrès où figureront les principaux événements et les salles d’exposition. Il est également demandé au photographe de réaliser un album de portraits des membres étrangers du congrès.
Cette dernière idée est reprise quelques semaines plus tard par le secrétaire général Charles Maunoir qui invite les membres de la Société de géographie à envoyer leur portrait pour « l’album des géographes et voyageurs ». Alexandre Quinet nommé photographe officiel de la Société de géographie réalise les premiers portraits de ses membres mais d’autres photographes participent désormais à l’entreprise : Eugène Pirou, Alphonse Liébert, Charles Reutlinger ou Théodore Truchelut.
La Société compte alors plus de 2000 membres : des géographes comme Élisée Reclus, Louis Vivien de Saint-Martin, Franz Schrader ou Paul Vidal de Lablache, des voyageurs et explorateurs français tels Savorgnan de Brazza, Fernand Foureau ou Jules Crevaux, étrangers tels John Hanning Speke, Gerhard Rohlfs, John Wesley Powell ou Adolf Erik Nordenskiöld, des représentants de diverses disciplines, l’égyptologue Auguste Mariette, l’explorateur-photographe Désiré Charnay, l’astronome Jules Janssen, le naturaliste Armand de Quatrefages, des personnalités en lien avec le monde de l’éducation parmi lesquelles Victor Duruy, Emile Levasseur ou bien encore les hommes de lettres Ernest Renan et Jules Verne.

Ce projet est dans les dernières années du XIXe siècle élargi à tout document – photographie, dessin, gravure – d’une personne ayant un nom dans le domaine de la géographie et des voyages. Cette collection comprend près de trois mille portraits, la plupart accessibles désormais dans Gallica.

Sources : Texte d’Olivier Loiseaux, Département des Cartes et plans sur le blog de Gallica

This entry was posted in Numérisation, Photographie and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.