Numérisation des registres d’Etat civil et du tabellion d’Ancien Régime conservés aux Archives départementales de la Haute-Savoie et de documents iconographiques du Conservatoire d’art et d’histoire

DEROY del. – Chamouny – Vue générale – Lithographie colorée – 25 x 32,7cm – © Collection Payot / images de montagne, Conseil Général de la Haute-Savoie.

 

 

Comme l’année dernière, Azentis a de nouveau installé plusieurs postes de numérisation dans les locaux des Archives départementales de la Haute-Savoie, à Annecy. Nos photographes ont notamment numérisé des documents du très riche fonds Payot de la Direction des Affaires Culturelles du Conseil général de la Haute-Savoie.

Durant 6 mois, une équipe de photographes a numérisé plusieurs types d’archives publiques : des registres d’état civil des XIXe et XXe siècles ; des registres du tabellion d’Ancien Régime des XVIIe et XVIIIe siècles ; et des documents iconographiques.
Les registres d’état civil concernent aussi bien les naissances, les mariages et les décès.
Les tabellions quant à eux sont des registres reliés datant de la fin du XVIIe siècle à 1792 provenant des bureaux de l’insinuation de l’époque sarde chargés d’enregistrer intégralement les actes des notaires.
Les documents iconographiques sont issus du prestigieux fonds Payot conservé au Conservatoire d’Art et d’Histoire de la Direction des Affaires Culturelles.
Il s’agit de la première collection acquise par le Conseil général, en 1977. Elle se compose de livres, d’estampes, d’affiches et de manuscrits sur le thème de la montagne, rassemblés par Paul Payot dès son plus jeune âge.
Paul Payot (1912-1977) a été une personnalité importante de Chamonix dont il fut le maire à deux reprises.
Après s’être, dans un premier temps, limité au massif du Mont-Blanc, Paul Payot a rapidement élargi ses recherches à la Savoie mais aussi aux Pyrénées, à la Suisse et à l’Italie. Enfin, son intérêt franchit les frontières de l’Europe vers les grandes chaînes montagneuses lointaines comme l’Himalaya. Cette curiosité sans limites se reflète dans la collection, avec des œuvres récoltées dans le monde entier. Cet amateur de littérature de montagne a par ailleurs lui-même publié plusieurs ouvrages, dont le plus connu est Au royaume du Mont-Blanc. En plus de ces ouvrages appréciés par les bibliophiles, Paul Payot s’intéressait aux carnets des explorateurs de la montagne et alpinistes précoces, ainsi qu’aux manuscrits des premiers guides.
A son acquisition, la collection est alors installée à Annecy, au Conservatoire d’Art et d’Histoire. 15 000 ouvrages, des séries complètes de recueils et de revues, 2 500 estampes, gravures, tableaux, affiches, manuscrits et documents originaux composent l’essentiel de ce fonds inestimable, que le Conseil général s’emploie à répertorier et à mettre en valeur par différents biais comme l’exposition ou l’édition de catalogues.
Les pièces s’étalant sur une longue période, il transparait à travers le corpus le changement du regard porté par l’homme sur les Alpes : à la fin du XVIIIème siècle, la peinture du paysage de montagne devient un genre à part entière, dégagé des visions exclusivement topographiques ou fantaisistes des premières représentations de ce sujet.
La numérisation s’est déroulée dans les locaux des Archives. Plusieurs postes de prise de vue ont été installés. Au vue de l’état de conservation de certains documents, Azentis a proposé une solution de prise de vue excluant toute dégradation mécanique et permettant une lisibilité optimale. Nos photographes ont fait preuve de la plus grande prudence dans la manipulation des documents.
Les images numérisées seront ensuite consultables sur le site des Archives départementales : http://www.archives.cg74.fr/

Sources : http://www.culture74.fr.

This entry was posted in Estampes, Etat civil, Numérisation, Peintures et dessins, Registres and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.