Numérisation de portraits du département des Estampes et de la photographie

Portrait d'Antonin Artaud


 
 
Dans le cadre du marché de numérisation des documents des départements spécialisés de la BnF, Azentis a numérisé une série de portraits conservés par le département des Estampes et de la Photographie.
 

 

L’histoire du portrait, consubstantielle de celle de l’image, évolue à la faveur des inventions de la gravure, puis de la photographie, qui permettent de le démultiplier, de le montrer, de le faire circuler. Au sein des collections du département des Estampes et de la Photographie, cette omniprésence se vérifie et s’incarne, historiquement, dans une double approche du portrait : documentaire et artistique.
Le département des Estampes et de la photographie a entrepris d’informatiser son fichier de portraits. Cette opération a été suivi de la numérisation et mise en ligne dans Gallica, pour les noms de personnes commençant par la lettre A, des 11 000 vues concernées, représentant près de 3000 personnages.
Personnalités méconnues ou oubliées, actrices célèbres du XIXe siècles, hommes politiques, souverains et papes depuis les origines s’y croisent et font écho à d’autres recueils, comme l’ouvrage publié par le géographe Pieter Van der Aa regroupant les portraits de personnages historiques, les 60 volumes de l’atelier Reutlinger, riches de 15 000 portraits féminins, les multiples albums de portraits-carte de visite, les figures illustres de l’histoire, les galeries de contemporains, ainsi que les portraits dessinés des députés de la Constituante.

 
Sources : Extrait de l’article de Jude Talbot, Département des Estampes et de la photographie, publié sur le Blog de Gallica.

This entry was posted in Numérisation, Photographie, Phototypes and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.