A voir sur Gallica

La Chine en miniature, Jean-Baptiste Breton, 1811-1812

La Chine en miniature, Jean-Baptiste Breton, 1811-1812

 

 

Ouvrages numérisés dans les ateliers d’Azentis et consultables aujourd’hui sur Gallica.

 

 

 

Depuis 7 ans, Azentis numérise, au sein même de la BnF, les collections provenant de la Réserve des livres rares.

essais_1

Les Essais de Michel seigneur de Montaigne, 1595

Entre 1588 et 1592, année de sa mort, Montaigne travaille à une nouvelle édition de ses Essais. Pour ce faire, il utilise un exemplaire non relié de la dernière édition en date, celle de 1588, et commence à y apporter corrections et additions.

En 1592, Montaigne meurt avant d’avoir pu faire imprimer cette nouvelle mouture. C’est Marie de Gournay, une jeune admiratrice qu’il rencontre en 1588, qui se charge de mener à bien ce travail et publie en 1595 une nouvelle édition qui fait aussitôt date.

 

 

chapelle

Le cuisinier moderne, qui apprend à donner toutes sortes de repas, Tome 4, par Vincent La Chapelle, 1735

Vincent La Chapelle (1690 – 1745) était un chef cuisinier français employé par un ambassadeur britannique à La Haye,

Il publie, en cinq volumes, Le cuisinier moderne, qui apprend à donner toutes ſortes de repas, en Gras & en Maigre, d’une manière plus délicate que ce qui en a été écrit juſqu’à préſent : divisé en cinq volumes, avec de nouveaux modéles de Vaiſſelle, & des Deſſeins de Table dans le grand goût d’aujourd’hui, gravez en Taille-douce… . Vincent La Chapelle y décrit ce qui est aujourd’hui considéré comme les bases de la cuisine classique, mais il intégrait déjà à la cuisine française des cuisines étrangères. De nombreuses recettes sont basées sur des plats traditionnels néerlandais ou anglais, comme les tourtes et le steak. Le livre de cuisine comporte également des gravures de parures de table.

 

La Chine en miniature, ou Choix de costumes, arts et métiers de cet Empire, / Représentés par 74 Gravures, la plupart d'après les originaux inédits du Cabinet de feu M. Bertin, Ministre ; accompagnés de Notices explicatives historiques et littéraires, par Jean-Baptiste Joseph Breton de La Martinière, 1811-1812

La Chine en miniature, ou Choix de costumes, arts et métiers de cet Empire, / Représentés par 74 Gravures, la plupart d’après les originaux inédits du Cabinet de feu M. Bertin, Ministre ; accompagnés de Notices explicatives historiques et littéraires, par Jean-Baptiste Joseph Breton de La Martinière, 1811-1812

Cet ouvrage n’est pas l’œuvre d’un voyageur ou d’un sinologue. Il représente un remarquable témoignage de la vision de la Chine offert aux lecteurs français à l’aube du XIXè siècle.

La préface de Breton expose l’origine du livre : la documentation relative à la Chine accumulée à partir de 1765 par Henri Léonard Bertin (1720-1792), contrôleur général des finances de 1759 à 1763, secrétaire d’Etat de 1763 à 1780, particulièrement chargé de manufactures et de questions économiques, fasciné par la Chine et partisan résolu, sinon de l’échange des connaissances, du moins du renseignement économique. L’origine de La Chine en miniature, écrit donc Breton, est la collection de quelque 400 dessins originaux et peintures reçus de Pékin par Bertin.

This entry was posted in Estampes, Numérisation, Ouvrages imprimés, Ouvrages reliés and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>